Notre politique de gestion

Sélection des projets de développement coprofitable.

Nos critères :

Le département de gestion des fonds du COMEF choisit des projets productifs, propres et durables permettant une croissance locale inclusive et la création de liens de confiance entre les acteurs économiques du Nord et du Sud francophones. Nous entendons créer sur le terrain les conditions de la politique de développement coprofitable portée par le COMEF.

Les entreprises bénéficiaires des prêts des fonds de microcrédit (le FCF) du COMEF doivent favoriser l’insertion sociale et ouvrir l’accès à l’emploi dans des zones défavorisées par la mondialisation. Les projets sont également sélectionnés selon leur aptitude à trouver leur autonomie financière rapidement afin de pouvoir rembourser capital et intérêts aux échéances contractuelles établies par les partenaires.

Le FCF :

  • S’assure que les investissements réalisés sont crédibles, viables économiquement et remboursables
  • S’appuie, pour chacun des projets sur un réseau associatif local compétent sélectionné par le COMEF, capable de suivre et de conseiller les entreprises bénéficiaires sur place
  • Veille tout au long du projet au respect des engagements pris par ses partenaires

 

procédure de sélection des projets001

 

 

Régions et secteurs-cibles de nos investissements :

Le département de gestion des fonds du COMEF mise sur des partenariats entre des territoires francophones d’Afrique et du Moyen-Orient en proie au mal-développement, et des acteurs économiques du Nord, comme le Québec ou la France.

Notre politique de gestion s’intéresse également aux territoires oubliés Outre-Mer et dans les pays du Nord francophone (villages, communes désertifiées de France, de Belgique, du Québec).

 

gouvernements membres de l'OIF

 

Nous investissons dans des espaces riches en ressources mais économiquement vulnérables, combinant à la fois un fort potentiel de croissance et des failles structurelles que les investisseurs du FCF sont à même de combler. Nos instruments financiers se veulent être autant de recours pour des entreprises auxquelles les banques ne prêtent plus dans des territoires francophones, victimes du mal-développement et en proie à l’exode ou à l’expatriation de leurs populations.

La francophonie représente une opportunité économique majeure : les pays partageant des liens linguistiques tendent à échanger en moyenne 65% plus que s’ils n’en avaient pas. Le FCF assure donc la mise en relation entre collectivités du Nord et du Sud francophones pour renforcer leurs autonomies respectives. Nos fonds se donnent également pour objectif la formation des travailleurs et l’autonomisation des populations de l’espace francophone.

Nos instruments financiers visent à créer des filières complètes de la production à la vente en passant par la transformation, et ce à partir des ressources locales, là où le développement économique des Etats du Sud francophone est le plus souvent limité au stade de la production, dépendant des cours mondiaux des matières premières. Ils investissent dans les filières liées aux matières premières agricoles, aux hydrocarbures, à l’élevage…

Concernant les frais :

Le COMEF est une association à caractère international et à but non lucratif (ONG). Seuls les dons lui permettent de fonctionner, notre département de gestion des fonds ne prend aucune commission sur les bénéfices réalisés et sur la gestion desdits fonds.

Equipe de gestion des fonds du COMEF :

Gestionnaire du fonds Loup Viallet – président du COMEF
Conseiller financier & investissements Thibault Dujardin
Comptable Oriane Pampouille
Représentant des associations locales Cyrille Djowamon – président d’une des ONG sélectionnées par le COMEF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *