Moov Bénin pratique la priorité nationale : le bon sens d’une grande entreprise africaine

 Moov Bénin applique la priorité nationale à son recrutement : le bon sens d’une grande entreprise africaine

Drapeau de la République du Bénin

Drapeau de la République du Bénin

Le Journal béninois « Matin Libre » nous apprend que l’opérateur téléphonique Moov Bénin, va désormais pratiquer la priorité nationale dans sa politique de recrutement. Il est désormais clairement établi que les personnels étrangers vont être progressivement être licenciés, afin de permettre aux nationaux d’accéder à la majorité des emplois de l’entreprise de téléphonie au Bénin.

Il s’agit d’un principe que seule, actuellement, Marine Le Pen se propose de mettre en place en France, afin de permettre aux Français de ne pas être défavorisés sur le marché du travail de leur propre pays.

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » notait Descartes il y a déjà quatre siècles. C’est en ces termes que nous invitons nos détracteurs, partisans du marché mondial contre les marchés intérieurs, à considérer cette mesure de patriotisme économique et social. Pas à pas, sur tous les continents, les idées patriotes prennent corps !

Lire aussi :

Extraits : “(…) voici ce qu’a déclaré le président du Bénin « Un port est le cœur d’une économie pour les pays comme le nôtre, on ne peut pas en confier la gestion complète a des occidentaux. Si besoin il y a, nous privilégierons des opérateurs nationaux ou africains. »

“Vivement un nouveau départ entre la France et l’Afrique, organisé autour de la réciprocité dans les partenariats commerciaux avec les petites et moyennes entreprises au centre d’un développement co-profitable au Nord et au Sud francophone ; autour du respect des modes de vie et des souverainetés nationales.”

En s’opposant au groupe Bolloré, Patrice Talon choisit le patriotisme économique pour le Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *